L’AEEH

Vous avez un enfant handicapé de moins de 20 ans qui est à votre charge. Cette situation occasionne des contraintes, des frais ouvrant droit à une compensation.

Il s’agit de l’Allocation d »Education de l’Enfant Handicapée de base (AEEH de base). C’est une prestation payée par la CAF, la MSA ou tout autre régime spécial.  Elle  est versée mensuellement si votre enfant réside à votre domicile ou bien annuellement lorsque votre enfant est en internat pour les périodes de retour au foyer.

Pour y prétendre, les conditions suivantes  sont nécessaires :

  1. vous et votre enfant résidez en France régulièrement.
  2. l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH a reconnu à votre enfant:
  •     un taux d’incapacité de 80 % en fonction du guide-barème.

              ou

  • un taux d’incapacité compris entre 50 et 79 % en fonction du guide barème si votre enfant est admis dans un établissement médico-social, dans une dispositif adapté (classe relevant de l’Adaptation scolaire et du handicap) ou bien si son état nécessite des soins.

 

L’AEEH n’est donc pas automatique, seul la détermination du taux d’incapacité permet l’octroi ou non de cette prestation.

L’évaluation de ce taux est individualisé, aucune situation n’est automatique. Il s’appuie sur une analyse des interactions entre trois dimensions que sont la déficience, l’incapacité, le désavantage. Allez à la page consacrée au guide-barème.

L’AEEH est versée pour une période de 1 à 5 ans. Elle démarre à partir du mois suivant la date de dépôt de la demande à la MDPH.

Pour la renouveler, n’oubliez pas d’adresser un formulaire de demande et toutes pièces nécessaires 6 mois avant la fin de l’attribution de votre allocation.

A l’AEEH de base, s’ajoute des compléments (6 au total) en fonction des dépenses occasionnées et/ou si votre enfant a besoin d’une tierce personne (vous ou une personne embauchée).

AEEH et compléments : les montants http://www.batere-misson.com/UserFiles/Site/clic_ici.gif